Scroll to top

Colporteur du bois de fil. Trois semaines durant, entre juillet et août 2021, j’ai arpenté avec mon imprimerie ambulante le Chemin de Stevenson (GR70) en diffusant de la poésie contemporaine auprès des marcheurs et des marcheuses. Ma charrette à bras contenait le matériel de bivouac et tout le nécessaire pour imprimer. Sur la charrette, une malle où avaient été préalablement gravées les matrices des textes a permis, par impression xylographique, de tirer en direct petits poèmes et estampes au gré des rencontres. Grâce à une machine laser compacte et autonome, de nouvelles matrices ont été ajoutées au fil des jours, enrichissant le catalogue du Colporteur du Bois de Fil de textes et gravures fournies par certains randonneurs. Les journées du Colporteur ont alterné marche (15 à 20 km quotidiens) et sessions d’impression sur le chemin, avec accroche des tirages frais le long du sentier lorsque chaleur et vent étaient de la partie.

Sur la boîte même de la charrette, les matrices des poèmes. Encrées, elle permettent de tirer autant de poèmes que désiré.

Les artistes suivants ont confiés leurs textes ou dessins pour diffusion pour ce voyage : Jean Gardin, Solène Rebière (dessins), maison d’édition pour enfants Winioux (livre “Partir”, 2015), Antoine Boute (poème ci-dessus), Laura Vazquez, Jacques Rebotier, Pascale Haubruge, Antoine Volodine et Maria Soudaïeva, Juliette Mézenc, Lucien Suel, Compagnie Microsillon (théâtre), Eric Chevillard, Horacio Cassinelli (dessin), Arnaud Matarin, Samantha Maurin (son), Alban de Tournadre (son).

En poste sur le chemin, entre Florac et Cassagnas.

Tirage et séchage des poèmes au-dessus de Pont-De-Montvert.

Laura Vazquez

Antoine Volodine et Maria Soudaïeva

Lucien Suel

Au matin, la boîte et ses matrices couvertes de rosée.

Le Colporteur du Bois de Fil est la version pédestre et estivale de ce que font dans les arbres et en hiver les Editions du Bois de Fil.